Comment choisir son parquet bois massif ?

Lorsqu’on cherche un revêtement de sol sain et durable, le parquet bois massif s’impose comme l’une des solutions les plus pertinentes. On vous explique pourquoi et comment choisir son parquet bois.


  1. Qu’est ce qu’un parquet bois massif ?
  2. Les critères de choix d’un parquet massif
    1. L’essence de bois
    2. La finition
    3. Les dimensions des lames
    4. Les certifications et labels de parquets
    5. La pose du parquet
    6. La résistance à l’humidité
    7. Le facteur prix

 

Qu’est ce qu’un parquet bois massif ?

Le parquet en bois massif est un type de revêtement de sol. Il se constitue généralement d’une seule couche de bois variant de 10 à 25 mm d’épaisseur, voire plus lorsqu’une couche d’usure est ajoutée. La plupart des parquets sont faits d’essences de bois naturel, comme le chêne, le châtaignier, le hêtre ou le peuplier.

Les parquets en bois sont généralement très faciles à entretenir et à nettoyer, ce qui en fait l’un des revêtements de sol les plus pratiques au quotidien. Les parquets en bois sont conçus pour s’adapter à tous les styles de décoration, grâce à ces couleurs variées et ces designs multiples, du rustique au plus contemporain.

Les lames de parquet sont de standard de 7 cm de large et peuvent atteindre jusqu’à 25 cm pour une esthétique très moderne.

Plusieurs types de finitions peuvent être proposés :

  • poncé : le bois est à l’état brut, à vous de réaliser votre finition
  • huilé : généralement mat, il faudra l’entretenir régulièrement
  • verni : la finition la plus durable dans le temps

Il existe trois types de pose principales pour un parquet massif en bois : la pose clouée ou vissée, la pose collée et la pose flottante (sous certaines conditions).

Parquet peuplier massif à clouer

 

Le parquet massif est à distinguer des parquets contrecollés et des stratifiés, qui eux sont composés de plusieurs couches dans leur épaisseur, avec parfois une couche de support en plastique ou en vinyle, ce qui leur donne un moins bon bilan environnemental.

Les avantages écologiques du bois

D’origine naturelle, le bois absorbe le dioxyde de carbone (CO2) pendant sa croissance et reste stocké dans le parquet pendant toute sa durée de vie. C’est un matériau renouvelable car il peut être replanté après sa coupe. A sa fabrication, il nécessite peu de transformations, ni d’ajouts de produits polluants (COV). De plus, ses propriétés en font un matériau idéal pour un bon confort thermique en réduisant les sensations de froid au sol. Enfin, le bois peut être recyclé ou réutilisé en fin de vie.

Les critères de choix d’un parquet massif

Faire le choix d’un parquet bois massif n’est pas une mince affaire ! Lorsqu’on souhaite réduire son impact environnemental, beaucoup d’éléments sont à prendre en compte, pour un revêtement qu’on choisit pour durer le plus longtemps possible. Voici les critères sur lesquels vous baser pour bien choisir votre parquet massif.

L’essence de bois

Chaque essence de bois a ses propres caractéristiques, qui vont influer sur sa durabilité ou son esthétisme. Certaines essences sont populaires pour leur résistance à l’usure, leur belle apparence et leur coût abordable. Cependant, le choix de l’essence de bois dépendra de la couleur, de la texture, de la dureté et de l’utilisation souhaitées pour le revêtement de sol.

Tableau comparatif des caractéristiques par essence de bois pour un parquet massif

Essences /
Caractéristiques
Dureté Choix Coloris Finitions Bilan
environnemental
Chêne 🔨🔨 🌈🌈🌈 poncé, huilé, vernis 🌳🌳🌳
(français)
Hêtre 🔨🔨 🌈🌈 poncé, huilé, vernis 🌳🌳🌳
(français)
Châtaigner 🔨🔨 🌈🌈 poncé, huilé, vernis 🌳🌳🌳
(français)
Pin Maritime 🔨 🌈🌈 poncé, huilé, vernis 🌳🌳🌳
(français)
Peuplier 🔨 🌈🌈 poncé, huilé, vernis 🌳🌳🌳
(français)
Merbau 🔨🔨🔨 🌈🌈 poncé, huilé, vernis 🌳
Bois exotique 🔨🔨🔨 🌈🌈 poncé, huilé, vernis 🌳

 

La finition

La finition peut affecter l’apparence et la durabilité du parquet en bois. Il est donc important de choisir la finition en fonction de l’utilisation prévue du parquet, du style souhaité et des exigences d’entretien.

Quand le parquet n’est pas livré brut (poncé), il existe trois types de finition : la cire, le vernis (ou vitrificateur) et l’huile.

Lorsque le parquet est livré brut, on peut lui appliquer une cire. C’est la finition de parquet la plus économique, mais elle demande beaucoup d’entretien. Le parquet ciré produit une surface lisse et brillante. La cire crée une finition imperméable qui protège le bois des saletés et des liquides. Cependant, le parquet ciré est plus susceptible aux rayures et aux marques que le parquet huilé.

Le parquet huilé est plus facile à entretenir, car il est plus résistant aux tâches et aux rayures. Il protège contre les écaillages et ne perd pas sa couleur. Toutefois, le parquet huilé requiert des applications répétées d’huile pour conserver sa finition et sa protection.

Quant au vernis, il retire au bois son aspect naturel avec une finition transparente qui offre une protection superficielle et un aspect brillant. Il est à la fois le plus simple d’entretien et le plus solide.

L’huile est le bon compromis : elle préserve le charme naturel du bois comme la cire, son entretien est plus simple – même s’il doit être régulier – et son coût proche de celui du vernis.

A savoir : en rénovation, un parquet peut être sablé, en projetant du sable sur les planches de bois massif, ce qui lui donne un aspect naturel et durable. Une finition peut ensuite être appliquée.

 

Les dimensions des lames

En fonction de l’usage du parquet et du style que vous souhaitez lui donner, le choix de l’épaisseur et de la largeur des lames peuvent avoir une influence.

Les lames de parquets massifs sont généralement disponibles en plusieurs largeurs au choix : de 7 à 25 cm (standards : 14, 20 et 22 cm). La largeur choisie dépendra principalement de la taille et de la forme de votre pièce. Une grande pièce et/ou carrée/rectangulaire nécessitera une largeur plus grande pour créer un look harmonieux.

Dans une pièce plus petite et/ou en forme de L ou en galet, vous pouvez choisir une largeur plus petite. D’un point de vue esthétique, les lames plus étroites sont plus adaptées aux motifs géométriques et à un style plus contemporain, tandis que les lames plus larges seront plus adaptées à des motifs plus traditionnels. Enfin, il est recommandé d’opter pour des lames moins larges si vous voulez que le parquet ait une plus grande longévité.

L’épaisseur des lames d’un parquet bois massif dépend de la pose choisie. Un parquet massif traditionnel posé sur des lambourdes fait en général au moins 20 mm d’épaisseur, mais elle peut aller jusqu’à 32 mm avec une couche d’usure.

 

Les certifications et labels de parquets

Il existe plusieurs certifications et labels pour les parquets massifs en bois, qui permettent de garantir la qualité et la durabilité du produit, ainsi que son origine et son impact sur l’environnement. Les certifications sont obligatoires, comme le label CE mais les labels sont à caractère informationnel et relèvent le plus souvent de l’argument commercial.

Les certifications obligatoires :

  • CE (Conformité Européenne) : certifie la conformité des produits aux normes européennes en matière de sécurité, de santé et d’environnement.
  • La classe de qualité de l’air intérieur : permet de savoir si le parquet émet des COV. Cette mention obligatoire en France depuis 2013 se présente sous la forme d’une étiquette avec une lettre (A+ à C). C’est un classement à visée sanitaire de plus en plus populaire.

Les labels à démarche privée

  • NF Environnement (Norme Française) : certifie la qualité et la durabilité des produits.
  • FSC (Forest Stewardship Council) : certifie que le bois provient de forêts gérées de manière durable.
  • PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification) : certifie que le bois provient de forêts gérées de manière responsable.
  • TFT : un parquet labellisé TFT ne provient pas nécessairement de forêts en gestion durable. Mais les essences sont traçables jusqu’à la forêt d’origine. Les produits TFT tendent au respect de l’environnement et des populations locales
  • Real Wood : valide le fait que le produit soit composé de vrai bois. Cette indexation fait la distinction entre les sols stratifiés (sans couche d’usure d’au moins 2,5 mm de bois) et le parquet massif et contrecollé
  • Parquets de France : vise à apporter au consommateur des garanties de qualité, de traçabilité. Il impose la qualité des matières premières et des finitions.

Le saviez-vous : les colles sont parmi les premiers émetteurs de COV dans un habitat. Faire le choix d’une colle pour la pose sans solvant ni substance nocive vous permet de réduire la qualité de l’air intérieur et les risques pour la santé.

Choisir un parquet massif certifié offre une assurance supplémentaire de sa qualité et de son impact sur l’environnement.

 

La pose du parquet

La méthode de pose peut influencer la durabilité, le coût et la facilité de remplacement du parquet. Le choix de la méthode de pose dépend de plusieurs facteurs, notamment le type de support, le style souhaité et les exigences d’entretien.

Les types de pose pour un parquet massif en bois sont :

  • la pose flottante : pour réussir cette pose, il est important d’adopter un système de clipsage performant (de type master click plus). Cela permet d’assurer un bon vieillissement dans des conditions normales. Couplé à un isolant de type liège ou fibre de bois rigide  (compatible avec les critères de compression du sol), cela réduit significativement les bruits d’impact.
  • la pose collée : le parquet est collé directement sur le sol avec un adhésif ou une colle. Cette méthode de pose est très stable, mais peut être difficile à réparer en cas de dommage.
  • la pose clouée: le parquet est cloué au sol à travers le support. Cette méthode de pose est très stable et permet un accès facile à la plinthe en dessous.
  • la pose vissée : plus simple à réaliser que la pose clouée pour un amateur, elle se fait avec des vis à effet de contraction. Cela limite le risque d’abîmer une lame et garantie d’une pose bien plaquée.
  • la pose flottante clouée : une combinaison de la pose flottante et de la pose clouée. Le parquet est posé sur un support isolant et cloué à travers celui-ci.

A savoir : pour protéger le bas des murs des meubles, chaises et autres jouets, il est vivement conseillé l’ajout de plinthes tout autour de vos pièces. Tous les parquets ne disposent pas d’équivalent en plinthe. Renseignez-vous au moment de l’achat.

Le choix du parquet et de sa pose va influer sur le budget global. Une pose collée ou clouée va nécessiter des accessoires (colle, visses, clous) qu’il faudra également budgéter.

 

La résistance à l’humidité

Le bois est sensible à l’humidité, il est donc important de choisir un parquet qui peut résister à l’eau et à l’humidité. Le choix de la finition va déterminer la qualité de résistance à l’humidité. Ainsi, un parquet massif verni sera moins sensible à l’humidité qu’un parquet ciré. N’hésitez pas à demander conseil à un vendeur en magasin spécialisé pour faire le bon choix de parquet s’il doit être sensible à l’humidité.

Le taux d’humidité d’un parquet vendu en magasin se situe aux alentours de 10%. Pour être recevable pour une pose à l’intérieur d’une maison, il est conseillé un taux d’hygrométrie optimal ambiant entre 40 et 65%. En effet, si le taux d’humidité dépasse 65%, il est possible que le bois se déforme, et s’il est stocké en dessous de 10°C ou 15°C, le bois risque de s’humidifier et de se fragiliser. Ainsi, pour conserver l’intégrité du parquet massif bois, il est nécessaire de maintenir le taux d’humidité de l’air en dessous de 65%.

Bon à savoir : n’hésitez pas à entreposer et à ouvrir vos paquets de planches dans la pièce destinée à les recevoir, 48 h avant la pose, de façon à ce qu’elles s’adaptent à son hygrométrie.

Le facteur prix

Le coût peut être un facteur déterminant pour le choix du parquet, certains types de bois coûtant plus cher que d’autres. Pensez à prendre en compte tous les éléments pour évaluer le prix global de votre parquet : la préparation des sols, les fixations, la finition, les plinthes.

En fonction de l’usage du parquet et de sa pièce, son usure peut aussi avoir un impact sur le rythme de son entretien. Faites le bon choix de la finition pour prolonger la durée de votre parquet. Vous retrouverez toute la gamme des parquets bois massifs de Nature et Développement ici.

Le parquet massif présente de nombreux avantages si vous recherchez un revêtement sol durable. Il vous faudra alors faire les bons choix d’essence et finition, être attentif à la résistance à l’humidité. Les labels peuvent vous guider sur la garantie de la qualité des produits, mais ils ne doivent pas être déterminants. Enfin, si poser un parquet peut s’avérer facile avec les nombreux tutos disponibles en ligne, faites vous bien conseiller ou privilégier la pose par un professionnel.

Toutefois, si le bois est un matériau écologique par essence, ce n’est pas une ressource inépuisable. Vous pouvez aussi faire le choix alors d’un parquet contrecollé si vous avez la garantie que les matériaux qui le composent sont sains. On trouve aussi des innovations en matière de revêtement de sol qui permettent d’améliorer encore le bilan environnement des produits, comme le Lindura, avec sa couche en poudre de bois ou les revêtements de sol en bambou, un matériau en devenir !

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel membre du réseau Nature & Développement.

Crédits photos : Meister et Engin Akyurt de Pixabay

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous

Articles associés

Derniers articles

Pensez low tech, pensez global

Les low-tech, ou technologies simples et durables, gagnent en intérêt dans le contexte actuel marqué par une urgence climatique et environnementale,...

Rencontre avec Renaud du magasin Logisain – Houdan (FR-78)

Dans cette rubrique, nous vous invitons à découvrir chaque mois un membre du réseau Nature et Développement. Ce mois-ci, faites la connaissance de...

Comment le choix des matériaux influe sur notre confort thermique ?

Aviez-vous déjà remarqué qu’à une même température, plusieurs matériaux ne donnent pas le même ressenti au toucher ? De ce constat, on peut ainsi...

Enduits de finition intérieure : notre sélection de prêt à l’emploi

Aviez-vous déjà étudié la solution de l’enduit pour votre décoration intérieure ? Ce revêtement décoratif présente des atouts indéniables pour un...

Quelles solutions pour une bonne filtration de l’eau ?

L’eau a toujours été à la base de toute civilisation. Sans eau, il n’est pas possible de cultiver, de s’alimenter, de se laver. Nombre de...