Réaliser une salle de bains écologique

Dans nos vies modernes, la salle de bains est un espace essentiel, dédié à l’hygiène et au bien-être. Cependant, nos choix en matière de construction et d’aménagement peuvent avoir un impact significatif sur l’environnement et la santé. Heureusement, il est possible de créer une salle de bains à la fois esthétique, fonctionnelle, saine et respectueuse de la planète.

 

Cet article vous guidera à travers les étapes clés de la réalisation d’une salle de bains écologique, en vous proposant des solutions durables et des alternatives conscientes pour chaque élément de cet espace crucial.

En adoptant une approche écologique pour votre salle de bains, vous contribuez à :

  • Réduire votre empreinte carbone et votre impact sur l’environnement.
  • Conserver les ressources naturelles précieuses, telles que l’eau et l’énergie.
  • Promouvoir un mode de vie plus sain en utilisant des matériaux non toxiques et des produits respectueux de l’environnement.
  • Créer un espace esthétique et relaxant qui favorise votre bien-être.

Préparez-vous à transformer votre salle de bains en un havre de paix écologique, en harmonie avec la nature et votre santé.


Un complexe de mur parfaitement étanche

La salle de bains est une pièce souvent reléguée à des parties froides de la maison, avec de petites ouvertures. C’est pourtant un lieu où va se condenser une partie importante de la vapeur d’eau générée par les lavabo, douche, baignoire et parfois même machine à laver et sèche linge. Une humidité qui peut poser quelques problèmes et dont il faut particulièrement se préserver. A commencer par le complexe de mur et son isolation.

Une isolation perspirante

Isolation parois intérieures avec bloc de chanvre Isohemp

Comme c’est une pièce où les phénomènes de condensation, dus aux rapides changements de températures et différences avec l’extérieur, elle est sujette à différents points de rosée. Le choix de l’isolant est donc primordial. Il doit notamment assurer une bonne résistance thermique et permettre de réguler l’humidité de l’air.

La plupart des isolants biosourcés en panneau ou en bloc (chanvre) offrent ces qualités essentielles pour la salle de bains. En rénovation, une solution, pour ne pas perdre trop de place, est de coller des panneaux de liège expansé sur les murs.

Important : il faudra porter une attention particulière à la qualité, la mise en œuvre et l’accès des canalisations, sources de fuite d’eau, et donc de dégâts et conséquences parfois irrémédiables.

Un parement étanche

Si vous faites le choix de parer vos murs de panneaux de finition, la plaque fermacell est particulièrement adaptée aux milieux humides. En plus d’être facile à poser, elles ont une excellente réaction au feu, et ajoutent une isolation acoustique supplémentaire. Vous pourrez ensuite appliquer tous types de finition : peintures, papiers peints, enduits, carreaux, etc.

Bon à savoir : le choix du matériau peut impacter notre ressenti de confort. Ainsi, un carrelage ou une faïence, ayant une forte effusivité, vous renverra une sensation désagréable de froid. Préférez des matériaux ayant la plus faible effusivité, comme un enduit, le bois, la terre, le liège.

Pour la partie, douche, très sensible à l’eau, il est préférable de prévoir une plaque encore plus étanche : fermacell sol Powerpanel H20. Un support idéal et résistant à l’humidité pour les carrelages, les pierres naturelles ou d’autres revêtements.

Panneau bambou Matgreen

Autre alternative, pour laquelle nous avons un coup de coeur : le panneau en bambou (de 15 à 40 mm d’épaisseur). Fabriqué à partir de fines lamelles de bambou compressées, il assure une solidité et une stabilité remarquables. Extrêmement résistants et perméables, ces panneaux tout en un (parement + finition) offrent à votre salle de bains une élégance naturelle sans pareille.

Toutefois, si vous préférez gérer votre finition autrement, il existe une multitude de possibilités soit posés directement sur l’isolant, soit sur le parement.

Les finitions des murs

Si le choix du parement peut se révéler intéressant lorsqu’on aime refaire régulièrement la décoration de sa pièce ou pour ajouter une isolation phonique, beaucoup d’isolants ne nécessitent pas forcément de cloisonner vos murs. C’est le cas des blocs de chanvre et des panneaux d’isolants biosourcés de type rigide (fibre bois ou liège). Vous gagnerez en temps de pose et parfois même en espace.

Ainsi, vous pourrez vous passer des classiques peintures naturelles ou du papier peint, et vous intéresser à des solutions tout autant écologiques et particulièrement adaptées à la décoration de votre salle de bains :

Des enduits adaptés

Enduit terre Argilus

Le gros intérêt des enduits, est sa faible effusivité qui lui procure une bonne sensation de confort. Certains enduits, comme les enduits terre, apportent également un complément d’isolation thermique et acoustique (les enduits correcteurs thermiques).

Préférez un enduit prêt à l’emploi étudié pour ces pièces humides avec une chaux, idéalement majoritairement aérienne, qui assainit vos murs et offre une grande variété de couleurs et de finitions. Toutefois, ces enduits peuvent être sensibles aux taches. Il faut donc le protéger avec une cire ou une huile de protection.

Plus complexe à réaliser, le Tadelakt, enduit naturel (à base d’argile marocain et de chaux), offre une finition imperméable et résistante à l’eau, notamment pour la douche. Son aspect lisse et soyeux permet une grande variété de couleurs et de motifs possibles. Il demande cependant un entretien régulier avec des produits ménagers adaptés. Il ne faut pas être trop regardant sur les spectres d’humidité qui mettent parfois du temps à sécher selon la saison et la qualité de la ventilation.

Un lambris dédié aux salles de bains

Désormais, plusieurs fabricants ont adapté leur gamme de lambris pour les murs et plafonds des salles de bains.

C’est le cas pour la gamme de lambris Meister DP 200, en bois composite, il offre une protection adaptée aux pièces d’eau. La feuille décor de qualité supérieure (bois clair, frêne, pin)  sur les lambris d’une épaisseur totale de 9,5 mm est dotée de couleurs inaltérables. Même l’utilisation de led encastrées est possible ! Avec une largeur de 20 cm et deux longueurs différentes, la collection DP 200 est un format classique pour une décoration des murs et des plafonds. Son montage simple avec ses clips permet d’obtenir des effets 3D remarquables.

Notez toutefois que ces lambris ne sont pas vraiment adaptés pour les douches.

Le béton ciré

Si vous connaissez le béton ciré pour le sol, saviez-vous qu’il est aussi particulièrement adapté pour les parois de votre salle de bains ?

Béton ciré Marius Aurenti

Béton ciré Marius Aurenti

Pour les personnes très exigeantes en termes d’esthétisme, le béton ciré est un compromis entre finesse et résistance mécanique. Pour les parois de douche, il faudra utiliser un vernis de protection hydrophobe, pas très écologique, pour garantir un résultat parfait et s’attarder à bien traiter les points singuliers sensibles aux infiltrations, angles, sorties de plomberie, ….

Il est préférable de s’adresser à un artisan (de la charte Nature & Développement) formé pour cela. Des vernis de protection plus écologiques existent mais demandent d’être renouvelés plus régulièrement. Cette solution est d’ailleurs souvent employée en rénovation car elle peut s’appliquer directement sur des vieux carrelages sains, et donc en sol.

Les solutions pour décorer vos murs ne manquent pas. La douche sera la partie où il faudra prêter le plus d’attention, tout comme pour le sol…

Le Revêtement de sol

Outre le béton ciré (abordé ci-dessus en mur), il existe une multitude de solutions qui répondent aux contraintes d’une salle de bains. Toutefois, nous préférons nous arrêter sur des produits offrant une faible effusivité, pour un meilleur ressenti de confort : bois, liège, bambou.

Meister Sol Stratifié Chêne Campagne Clair

La chaleur du bois

Nous apprécions particulièrement la gamme complète de sol bois stratifiés de Meister. Constitués à 100 % de matériaux naturels, majoritairement de bois et particulièrement, ces sols sont parfaitement adaptés à la salle de bains. Avec une résistance à l’eau de 4 à 24h, vous aurez le choix de nombreux coloris et de largeurs, qui feront passer votre revêtement pour un véritable parquet.

Le confort du liège

Bien que ce revêtement ne soit pas le plus abordable, nous vous recommandons le sol liège pour la salle de bains. En pose flottante, il est aussi 100% imperméable, pour un toucher chaud et agréable.

Sol liège cork-Inspire-700-Fashionable-Grafite

Sol liège cork-Inspire-700-Fashionable-Grafite

Sa technologie Haute Résistance fournit une surface naturelle et souple dotée d’une résistance à l’usure de niveau supérieur, tout en empêchant la décoloration. Disponible dans une large gamme de coloris et de finitions, le sol liège est le mariage parfait entre la beauté, le confort et la durabilité.

La durabilité du bambou

Le bambou se positionne comme une bonne alternative au bois, sans altérer les forêts. Matériau plus dur et robuste que les sols stratifiés, le parquet bambou est moins sensible aux dommages qui pourraient être causés par l’eau et très résistant aux rayures et à l’usure.

Parquet bambou -MATGREEN

Parquet bambou – MATGREEN

Sa longévité remarquable d’une centaine d’années, fait du parquet bambou un matériau extrêmement durable. Ultra design, il ravira ceux qui veulent du style, de la grâce et du durable. A noter, qu’il est compatible avec un sol chauffant !

Plus d’infos sur ces revêtements dans notre article dédiés aux revêtements alternatifs au parquet.

Une fois vos murs et sols posés, vous pourrez vous consacrer à l’étape suivante du choix des robinetteries, vasques, douches, tout en cherchant à minimiser vos usages de l’eau…

La gestion de l’eau

Réduire sa consommation d’eau dans la salle de bains est un geste simple et écologique qui permet de faire des économies et de préserver cette ressource précieuse.

Voici quelques idées à mettre en place :

Une robinetterie adaptée

En installant des robinets et des mitigeurs thermostatiques, vous pourrez  régler la température de l’eau instantanément, évitant ainsi le gaspillage pendant qu’elle chauffe. Des modèles économiseurs d’eau sont également disponibles.

Bannir la baignoire

Cet équipement est trop consommateur d’eau. Pour les enfants en bas âge, il existe aujourd’hui des équipements qui s’intègrent dans les douches, pratique et économique. En grandissant, ils auront alors la joie de faire comme les grands avec la douche.

Certaines innovations, comme Ilya, permettent la collecte de l’eau usée de la douche, la filtrent, la traitent et la réutilisent pour la douche suivante. Plus simplement, Hydrao est un pommeau de douche connecté qui réduit le débit et le temps passé sous la douche, de manière autonome.

D’autres systèmes récupèrent la chaleur de l’eau de douche usée pour préchauffer l’eau froide entrante, réduisant ainsi la consommation d’énergie.

Des toilettes économes en eau

Le plus simple pour réduire la consommation d’eau des toilettes est de ne pas en utiliser. Le choix des toilettes sèches demande une certaine adaptation et quelques contraintes, mais reste le plus pertinent. Le principe est de séparer les matières fécales et l’urine, en les compostant ou les déshydratant (avec de la sciure) pour une élimination écologique.

Sinon, si vous restez accroché au principe des toilettes classiques à eau, vous trouverez différents systèmes de chasse d’eau à double commande. Cela permet de choisir entre une chasse d’eau complète ou partielle, réduisant ainsi la consommation d’eau.

Il est aussi possible de récupérer vos eaux de pluie pour les utiliser pour un usage domestique, comme les toilettes ou la machine à laver, sous certaines conditions.

Désormais, vos choix sont faits pour la salle de bains, mais avez-vous pensé à la problématique de l’électricité…

La bioélectricité

Comme pour toute pièce de la maison, vous aurez besoin d’alimenter au niveau électrique votre salle de bains. Or, l’électricité est génératrice d’ondes électromagnétiques peu recommandables pour la santé.

Interrupteur automatique de champ – IAC

Pensez alors à choisir du câblage blindé. Il vous garantira aussi contre les risques liés à l’eau. L’ajout d’un interrupteur automatique de champ (IAC) permet de détecter la présence de courant et de couper le courant à sa source. Des économies d’énergie à la clé !

Dans la zone à risque délimitée, à 60 cm des points de projection d’eau, les prises et interrupteurs doivent être de type IPX5 minimum et avec obturateurs (et IPX4 à 2,25m). La solution pour les interrupteurs est de mettre des boutons sans fil, facile à poser et sans risque.

A Savoir : L’électrohypersensibilité (EHS) ou syndrome EHS ou syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques (Sicem) est considérée comme une pathologie chez certaines personnes exposées aux ondes électromagnétiques.

Pour un éclairage parfaitement adapté et sécurisé, la gamme pour douche et salle de bains de chez FD Eclairage sera la solution idéale. Un résultat de qualité professionnelle pour un éclairage alliant confort et esthétisme.

Difficile de se passer d’un radiateur sèche serviette pour le chauffage de la salle de bains. Le radiateur à inertie en verre de Solaris est particulièrement étudié pour diffuser une température homogène du sol au plafond. Il servira en même temps de miroir aussi pour un électrosmog proche de zéro.

Une fois ces solutions électriques mises en place, il restera à s’attaquer au renouvellement d’air, le plus gros point faible d’une salle de bains…

La ventilation mécanique

Une ventilation efficace est essentielle dans cette pièce ultra humide. A chaque passage à la douche, on produit une quantité énorme de vapeur d’eau, qui doit rapidement être évacuée, faute de pathologies dans la pièce (moisissures, salpêtre, pourrissement, décollage des finitions, …). Et malheureusement, pour cette pièce, une simple aération quotidienne, en ouvrant la fenêtre, ne suffit pas à évacuer toute l’humidité, surtout en hiver.

Idéalement une ventilation double flux

En neuf et grosse rénovation, une ventilation double flux de type Zehnder est idéale pour une bonne partie de l’année. Il faudra toutefois veiller à ce que l’étanchéité à l’air de votre enveloppe de bâtiment soit parfaite. Car le renouvellement d’air d’une double flux est efficace que dans un environnement parfaitement étanche.

Ventilation double flux – ConfoAir-Q – Zehnder

A savoir : le radon, un gaz naturel radioactif

Le radon est un gaz radioactif incolore, inodore et sans goût qui provient de la décomposition naturelle de l’uranium présent dans le sol et les roches. On en retrouve un peu partout en France, notamment en Bretagne et Auvergne. Lorsqu’il est présent à des concentrations élevées à l’intérieur des bâtiments, le radon peut présenter des risques pour la santé. Il est primordial de bien ventiler pour limiter les concentrations de radon dans un logement. Vous pouvez retrouver la catégorie de risque radon (de 1 à 3) de votre zone d’habitation ici

A minima, une ventilation mécanique

Si l’installation d’une ventilation double flux est compliquée pour votre rénovation, vous pouvez toutefois assurer une solution de renouvellement de l’air individuel efficace avec une ventilation mécanique plus classique. On vous conseille alors une ventilation de type hygro, qui va se déclencher en fonction du taux d’humidité relative dans la pièce. Une solution plus économique à l’usage.

Retrouvez nos conseils pour le choix de votre ventilation dans notre dossier spécial.

Même si ces systèmes de ventilation sont efficaces pour l’évacuation des différents polluants (CO2, COV, perturbateurs endocriniens, PFAS, …), le choix du type de mobilier vous permettra de réduire les risques…

Du mobilier à faible émissivité polluante

On l’oublie souvent, mais le mobilier est aussi émetteur de polluants. Faire le choix de matériaux sains pour un meuble bas, une armoire est donc important, non seulement pour limiter les émissions de polluants, mais aussi pour réduire l’impact sur l’environnement.

Choisir des meubles à matériaux sains et durables

Privilégiez des meubles en bois massif, pierre naturelle ou matériaux recyclés (en évitant le PVC) avec des finitions à bases saines. Ils doivent être résistants (notamment à l’eau) et facilement recyclables.

Construire ses propres meubles

Si vous avez l’âme d’un bricoleur, pourquoi ne pas fabriquer vos meubles de vasque ou de rangement ? Les matériaux écologiques pour construire ses meubles ne manquent pas : fermacell, Agepan, MDF, bambou. Vous pourrez ainsi le dimensionner à votre pièce et surtout optimiser l’espace comme vous l’entendez.

Restaurer ou rénover un meuble

Donner une seconde vie à des meubles existants est une démarche écologique et économique. Vous pouvez trouver des meubles de salle de bains uniques et authentiques dans les brocantes, les vide-greniers ou sur des sites de vente en ligne spécialisés.

Si vos meubles de salle de bains sont encore en bon état, vous pouvez leur donner un nouveau look en les peignant, en les ponçant ou en les relookant.

A savoir : pour la protection du bois

Pour protéger le bois de vos décorations et meubles, afin d’éviter les émissions de COV (composés organiques volatils) et autres polluants, préférez des huiles, des peintures ou vernis naturels. En outre, un bon entretien permet de prolonger la durée de vie de vos meubles et de réduire la nécessité de les remplacer.

En adoptant ces conseils, vous pouvez créer une salle de bains à la fois esthétique et écologique. Chaque petit geste compte pour préserver l’environnement.

N’hésitez pas à prendre conseil auprès des professionnels du réseau Nature & Développement. Ils auront forcément la solution à votre projet.

Crédits photos : Amorim, Fermacell, Isohemp, Marius Aurenti, Matgreen, Meister, Zehnder, Hemant Kanojiya, Taylor Beach, Point3D Commercial Imaging Ltd. sur Unsplash

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous

Articles associés

Derniers articles

Quelles solutions pour le revêtement mural écologique d’une chambre ?

Vous cherchez à donner un nouveau souffle (naturel) à votre chambre à coucher tout en respectant l'environnement ? Optez pour des revêtements muraux...

Ecomatériaux : astuces et différences

Régulièrement nous reviendrons dans un article de ce blog sur des sujets que nous traitons sur les réseaux sociaux, sous l’angle des “différences”....

Rencontre avec Rudy des chaux Saint Astier

Lors d’une porte ouverte réalisée chez A2ME près d’Amboise (FR-37), nous avons rencontré Rudy Dodin, technico-commercial chez St Astier. Il nous...

Comment la qualité de l’éclairage peut améliorer le bien être dans une maison ?

L’éclairage LED est aujourd’hui un standard pour nombre d’entre vous. Pour faire des économies d’énergie, vous avez certainement remplacé vos...

Quelles différences : le confort thermique et acoustique ?

Régulièrement nous reviendrons dans un article de ce blog sur des sujets que nous traitons sur les réseaux sociaux, sous l’angle des “différences”....