Comment choisir son bardage bois ?

La chaleur et la noblesse d’une maison bois font souvent rêver. Pour une finition bois extérieure pérenne dans le temps, le choix du bardage est primordial. Voici nos conseils pour vous guider dans les critères de choix de votre bardage bois.

Le bardage bois est posé la plupart du temps en parement extérieur sur une maison à ossature bois ou poteau-poutre. C’est aussi une jolie solution de finition extérieure pour tout autre support (béton, pierre, brique), si on respecte bien les conditions de pose. Dans ce cas, le bardage bois peut apporter un complément d’isolation acoustique, en étouffant les bruits parasites. Pour gagner en efficacité énergétique, on peut lui adjoindre une isolation extérieure, de type botte de paille, panneaux rigides (laine de bois) souples (herbe) ou bloc de chanvre, par exemple !

Quel que soit l’objectif de finition (esthétique, thermique et/ou phonique) de votre bardage bois, il est nécessaire de rester attentif à différentes caractéristiques avant de faire votre choix. Voici les critères à respecter…

L’exposition du bâtiment

Quand on pose un bardage bois, c’est pour de nombreuses années. Or le vieillissement du bois peut différer selon son exposition : au vent, au soleil et à la pluie.

Les rayons UV vont avoir un impact sur le bardage bois, même le plus résistant, avec le temps. Cela peut se formaliser par un noircissement prématuré, des fissures ou une déformation de la surface. Selon la conception du bâtiment, l’exposition au soleil ou les zones d’ombres (avant toit) peuvent aussi accélérer le vieillissement.

Il est donc recommandé de bien choisir son essence de bois et d’utiliser des produits de protection contre les UV pour bien protéger le bois des effets du soleil.

A savoir : Il est conseillé d’utiliser un pare-pluie (résistant aux UV dans le cas d’un bardage claire voie) lors de l’installation du bardage bois pour protéger le mur, l’ossature, l’isolant de l’humidité et des infiltrations.

Pour limiter l’impact climatique sur le matériau, le choix de l’essence du bois aura donc aussi son importance.

Bardage bois Accoya Norsilk

Quelle essence de bois pour le bardage ?

Plusieurs essences de bois sont populaires pour les bardages en raison de leur durabilité, leur résistance aux intempéries et leur aspect esthétique. Voici quelques-unes des meilleures essences de bois pour un bardage :

Le cèdre rouge de l’Ouest : ou plus communément appelé red cedar, est une des essences de bois très populaires pour les bardages. Il est naturellement résistant aux insectes et aux champignons, et il a une belle couleur rougeâtre qui vieillit bien.

Le mélèze : une autre essence de bois populaire pour les bardages. Il est durable, résistant aux intempéries, et il a une teinte brun rosâtre souvent veinée de brun rougeâtre qui vieillit bien.

Le cyprès : une essence de bois résistante à la pourriture et aux insectes, qui est également résistante aux intempéries. Il a une couleur brun-rougeâtre qui peut varier en fonction de la région d’origine.

Le douglas : bois dur et résistant, avec une texture et une couleur chaleureuse. Il est souvent utilisé pour les bardages extérieurs en raison de sa résistance aux intempéries et aux insectes. Le Douglas est également durable et résistant à la pourriture, ce qui en fait un excellent choix pour les environnements humides.

L’épicéa : bois souple et léger. Il est moins coûteux que le Douglas, ce qui en fait un choix populaire pour les projets de construction à petit budget. L’Épicéa est également facile à travailler et à entretenir.

Le pin thermo traité : une option économique pour les bardages. Il est soumis à un processus de traitement thermique, pour améliorer sa résistance et sa durabilité en modifiant la structure moléculaire.

Bardage bois Douglas - Vivre-en-bois

Bardage bois Douglas – Vivre-en-bois

Focus sur les classes de bois

Il existe plusieurs normes et classifications pour les bois, qui sont utilisées pour évaluer leur qualité et leur utilisation appropriée. Voici quelques-unes des normes et classifications les plus courantes :

Norme NF EN 350 : cette norme européenne définit les classes de risque de biodégradation du bois. Elle classe le bois en 5 classes selon son utilisation et le type de traitement nécessaire pour le protéger contre la biodégradation.

Classement des bois selon leur résistance : les bois peuvent être classés en fonction de leur résistance naturelle aux attaques biologiques (insectes, champignons, etc.). Les classes de résistance vont de 1 (bois peu résistant) à 4 (bois très résistant).

Classification des bois selon leur densité : les bois peuvent également être classés en fonction de leur densité, qui peut avoir un impact sur leur résistance et leur durabilité. Les bois peuvent être classés en trois catégories : les bois légers, les bois moyens et les bois durs.

Classification des bois selon leur aspect : les bois peuvent également être classés en fonction de leur aspect, en fonction de la couleur, de la texture, de la présence de nœuds, etc. Cette classification est souvent utilisée pour des fins esthétiques ou décoratives.

Plus d’infos dans ce pdf du Codifab très bien documenté.

Il est important de choisir une essence de bois qui convient à votre climat et à vos besoins spécifiques. N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel pour obtenir des informations sur la meilleure essence de bois en fonction de votre projet de bardage.

Quel type de pose pour un bardage bois ?

Il existe plusieurs types de pose pour un bardage bois, chacun ayant ses avantages et inconvénients.

Bardage bois Accoya Norsilk

Les principaux types de pose sont :

La pose à claire-voie : technique qui consiste à fixer les lames de bardage sur des tasseaux, en laissant un espace entre chaque lame pour permettre la circulation de l’air. Cette technique permet une bonne ventilation de la façade, ce qui limite les risques de condensation et de moisissures. Elle offre également un aspect esthétique moderne et élégant. Cette pose nécessite des lames spécifiquement profilées, à claire-voie.

La pose à recouvrement : technique qui consiste à superposer les lames de bardage les unes sur les autres, en les fixant sur des tasseaux. Cette technique offre une bonne protection contre les intempéries et une grande stabilité au bardage. Elle est également plus facile et plus rapide à installer que la pose à claire-voie. Cependant, elle peut être moins esthétique et moins bien ventilée. Les lames pour cette technique sont les profilés (à recouvrement) les plus répandus.

La pose à clin : technique qui consiste à fixer les lames de bardage de manière à ce qu’elles se chevauchent partiellement, créant ainsi une sorte de rainure et languette pour faciliter l’emboîtement. Cette technique offre une protection accrue contre les intempéries. Ce profilé est souvent utilisé pour les bardages rustiques et traditionnels. Cependant, elle peut être plus coûteuse parce qu’elle nécessite plus de travail de pose.

La pose à clin ajouré : variante de la pose à clin, les lames sont posées de manière à créer un effet de clin ajouré, offrant une ventilation supplémentaire. Ce profilé est souvent utilisé pour les bardages modernes et nécessite un travail plus minutieux.

La pose en mosaïque : plus rare, cette technique consiste à alterner les lames de bardage en utilisant différents profils ou différentes essences de bois pour créer un motif. Cette technique offre un aspect esthétique original et créatif. Cependant, elle peut être plus difficile à réaliser et plus coûteuse.

Le saviez-vous : le bardage faux claire-voie est une méthode de pose de bardage bois qui imite l’effet claire-voie tout en offrant une meilleure étanchéité et une meilleure isolation. Contrairement au bardage claire-voie traditionnel où les planches sont espacées pour créer une ventilation naturelle, le bardage faux claire-voie utilise des lames de bois rainurées et languettées qui s’emboîtent les unes dans les autres pour créer un effet de relief sans espace entre les planches. Cette méthode permet de réduire les risques d’infiltration d’eau et d’air, tout en offrant un effet esthétique similaire à celui du bardage claire-voie traditionnel. Une excellente option pour ceux qui cherchent à ajouter de la texture et de la profondeur à leur façade tout en améliorant les performances thermiques et acoustiques de leur bâtiment. La pose d’un pare-pluie et une lame d’air est tout de même conseillé entre le mur et le bardage

Bardage bois MELODIK en Douglas - Pose verticale -Vivre-en-bois

Bardage bois MELODIK en Douglas – Pose verticale -Vivre-en-bois

Pose horizontale ou verticale ?

La pose de bardage bois peut être réalisée de différentes manières, notamment de manière verticale ou horizontale. Les différences entre ces deux types de pose sont principalement esthétiques, mais peuvent également avoir des implications pratiques.

La pose verticale est souvent utilisée pour donner une illusion de hauteur à un bâtiment et pour créer un effet visuel élancé. Elle peut également aider à masquer les irrégularités de la façade. Cependant, la pose verticale peut permettre une infiltration d’eau plus importante si elle n’est pas correctement exécutée.

La pose horizontale, quant à elle, est souvent utilisée pour donner une impression de largeur à un bâtiment et pour créer un effet visuel plus apaisant. Elle peut également aider à réduire les risques d’infiltration d’eau. Cependant, la pose horizontale peut nécessiter une ventilation plus importante pour éviter l’accumulation d’humidité derrière le bardage.

Bardage bois mélèze Norsilk

Bardage bois mélèze Norsilk

Notre conseil : un bardage bois se pose au-dessus du sol, de sorte à empêcher un contact avec l’humidité du sol. On y pose en pied une grille anti-rongeur. La grille se fixe sur les liteaux à l’aide d’une cheville, en bois par exemple.

Vous aurez compris que le choix du type de pose qui convient le mieux à votre projet se fera en fonction de votre budget, de vos besoins spécifiques et de l’aspect esthétique souhaité.

Les qualités acoustiques et thermiques

Le bardage bois peut offrir de bonnes qualités acoustiques en raison de sa capacité à absorber les sons. Le bois est un matériau poreux qui peut absorber les ondes sonores et réduire les échos et les réverbérations.

Toutefois, la qualité acoustique du bardage bois dépendra de plusieurs facteurs, notamment l’épaisseur et la densité du bois, la méthode de pose, ainsi que la présence d’un pare-pluie ou d’un pare-vapeur qui peut affecter la ventilation derrière le bardage.

A savoir : pour une réduction sonore optimale, il est conseillé de choisir des lames de bois avec une texture rugueuse ou des profilés spéciaux, tels que des profilés à clin ajouré, qui peuvent aider à piéger les ondes sonores et à les dissiper

Bardage Norsilk Thermowood

Bardage Norsilk Thermowood

Le bardage bois peut offrir de bonnes qualités thermiques en fonction de son épaisseur et de sa densité. Le bois est un bon isolant naturel qui peut aider à maintenir une température confortable à l’intérieur d’un bâtiment en réduisant les pertes de chaleur en hiver et en limitant les gains de chaleur en été.

Cependant, il est important de noter que la qualité thermique du bardage bois dépendra également de la méthode de pose et de l’isolation utilisée à l’intérieur ou l’extérieur du bâtiment.

Quels finition et entretien pour un bardage bois ?

Le choix de la finition pour un bardage bois dépendra du résultat esthétique souhaité, mais aussi de la protection souhaitée contre les intempéries, les UV et les parasites. On peut le trouver à l’état brut ou avec une finition. Dans ce cas, voici quelques options de finition courantes pour un bardage bois :

Le Vernis : Le vernis est une finition transparente qui est souvent utilisée pour protéger le bois tout en le laissant visible. Il peut offrir une protection contre l’eau, les rayons UV et les moisissures.

La Peinture : La peinture est une option populaire pour les bardages bois qui ont besoin d’être protégés contre les éléments. Elle offre une grande variété de couleurs et une bonne protection contre les UV et les intempéries.

La Lasure : La lasure est une finition semi-transparente qui pénètre dans le bois pour le protéger contre les intempéries et les UV. Elle laisse le grain du bois visible tout en le teintant légèrement.

L’Huile végétale : L’huile est une finition qui est souvent utilisée pour protéger le bois tout en le laissant respirer. Elle peut offrir une protection contre l’eau et les UV tout en laissant le bois avec un aspect naturel.

Le saturateur : Il est conçu pour pénétrer dans les pores du bois afin de nourrir, de protéger et de renforcer les fibres du bois, tout en conservant son aspect naturel. Il offre une protection contre les intempéries, les rayons UV, la moisissure et les insectes tout en laissant respirer le bois.

Bardage Epicea Peint Protac

Bardage Epicea Peint Protac

Le bardage bois nécessite un entretien régulier pour préserver sa beauté et ses qualités protectrices. En général, il est recommandé de nettoyer le bardage avec de l’eau et une brosse douce une fois par an pour éliminer la saleté, les débris et les moisissures.

Si le bois est taché ou décoloré, il peut être nécessaire d’utiliser un produit de nettoyage du bois ou un dégriseur pour restaurer son apparence d’origine. Il est également recommandé de vérifier régulièrement l’état du bardage pour détecter les signes d’usure et de dommages, et de procéder aux réparations nécessaires dès que possible.

Enfin, il est important de protéger le bois avec une finition protectrice contre les UV, tel qu’un vernis ou une lasure, pour éviter les attaques de parasites et prolonger sa durée de vie.

Focus sur le bardage Shou Sugi Ban

La technique du Shou Sugi Ban est une méthode traditionnelle japonaise de traitement du bois qui implique de brûler la surface du bois pour améliorer sa durabilité, sa résistance au feu, ainsi que son apparence unique.

En brûlant le bois, les sucres et les résines sont carbonisés, ce qui crée une couche protectrice de carbone qui empêche les insectes, la pourriture et le feu d’endommager le bois. De plus, la surface noire offre une apparence unique et résistante aux intempéries.

La technique de Shou Sugi Ban peut être utilisée sur une variété d’essences de bois, notamment le cyprès, le pin, le cèdre et le châtaignier. Les résultats finaux varient en fonction du type de bois utilisé et de la technique de brûlage.

Ces bardages de bois brûlé offrent une qualité esthétique très appréciée pour un entretien très facile, de préférence à base d’huile. Selon le type d’essence, un bardage Shou Sugi Ban bien entretenu peut durer entre 50 et 80 ans.

Orga architect à Westbroek (Pays bas)- Photo Bouwbedrijf Van Engen - Bardage bois brûlé Zwarthout

Orga architect à Westbroek (Pays bas) – Photo Bouwbedrijf Van Engen – Bardage bois brûlé Zwarthout

Au final, votre choix d’un bardage bois sera guidé par différents critères, notamment l’esthétique, le prix, la durabilité, l’évolution au fil du temps et le niveau d’entretien requis. En outre, l’apparence du bois est également un critère important, car chaque type de bois a ses propriétés uniques, telles que son grain et sa couleur.

Pour ne pas se tromper dans le choix de votre bardage bois, le mieux est de venir demander conseil auprès des professionnels du réseau Nature & Développement. Vous pourrez découvrir en magasin différentes gammes de bardages et obtenir des tarifs adaptés à votre budget.

Crédits photos : Protac, Norsilk, Zwarthout

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous

Articles associés

Derniers articles

Pensez low tech, pensez global

Les low-tech, ou technologies simples et durables, gagnent en intérêt dans le contexte actuel marqué par une urgence climatique et environnementale,...

Rencontre avec Renaud du magasin Logisain – Houdan (FR-78)

Dans cette rubrique, nous vous invitons à découvrir chaque mois un membre du réseau Nature et Développement. Ce mois-ci, faites la connaissance de...

Comment le choix des matériaux influe sur notre confort thermique ?

Aviez-vous déjà remarqué qu’à une même température, plusieurs matériaux ne donnent pas le même ressenti au toucher ? De ce constat, on peut ainsi...

Enduits de finition intérieure : notre sélection de prêt à l’emploi

Aviez-vous déjà étudié la solution de l’enduit pour votre décoration intérieure ? Ce revêtement décoratif présente des atouts indéniables pour un...

Quelles solutions pour une bonne filtration de l’eau ?

L’eau a toujours été à la base de toute civilisation. Sans eau, il n’est pas possible de cultiver, de s’alimenter, de se laver. Nombre de...